Les Archives du Château de Bon Repos  
ARCHIVES 19EMEARCHIVES 18EMEARCHIVES 17EMEARCHIVES 16EMELes ComédiensLa PresseLes PhotosLes CostumesLe DécorLa RégieLes Lieux
12.01.1754 : MARIAGE de Jean Jallu Bessiron

12.01.1754 ; MARIAGE de Jean Jallu Bessiron et Louise Ravanat (copie de 1824)    Fonds Caparros - Geymond

A la gloire de Dieu soit-il par Devant les Conseillers du Roi Notaires à Grenoble soussignés ce douzième janvier après midi mil sept cent cinquante quatre furent présents honnête Jean Jallu Bessiron journalier habitant à Jarrie fils à feu Jacques et de Magdeleine Piot mariés dudit lieu de Jarrie d'une part, et honnête Louise Ravanat fille légitime de Vincent Ravanat marcd.& de Charlotte Allouard Carny mariés du lieu d'Eybens d'autre part. 

Le dit Bessiron agissant de l'avis & consentement de la De Piot sa mère & la De Ravanat de celui de ses père et mère tous ici présents assemblés parents & amis, lesquels promettent s'épouser en légitime mariage en face notre mère Ste Eglise Catholique, apostolique romaine à la première réquisition de l'un deux sous les peines du droit Pour dot le dit Sr.Ravanat constitue à la dite Louise Ravanat sa fille pour elle au dit Bessiron futur epoux la somme de cinq cents livres qu'il a tout présentement rééllement & comptant payé au dit Bessiron futur epoux en bonnes espèces de cours aux vues de nous notaire & par lui retiré & emboursé, dont il quitte le dit Sr.Ravanat promet n'en faire aucune demande sous les peines du droit & outre ce le dit Sr.Ravanat constitue à sa dite fille, tous les habits, meubles, linges, une garde-robe bois noyer, croix d'or, le tout évalué par les parties & amis d'icelle à la somme de cent cinquante livres, lesquels effets le dit Sr.Ravanat promet remettre entre les mains du dit futur époux le jour de la Bénédiction nuptiale & limpartition d'icelle tiendra lieu de suffisante quittance. & attendu que le présent est agréable à la dite Magdeleine Piot mère du dit Jallu Bessiron futur époux & en contemplation du présent lui fait donation de tous & un chacun ses biens présents & a venir en quoi qu'ils consistent ou puissent consister sous les réserves & conditions que ci-après : qu'il payera à Antoinette Jallu Bessiron & à Jean Baptiste Jallu Bessiron ses deux autres enfants au chacun la somme de trois cents livres y compris la part et portion de l'augment gagné par la dite Piot, au décés du dit Bessiron son mari qui pourrait leur compéter pour droit de légitime à l'âge de vingt cinq ans ou lorsqu'ils trouveront leur parti en mariage ou à prendre profession sans intérêts jusqu'alors qu'elle vivra en commun ménage avec les futurs époux & épouse, & en cas de séparation elle se réserve la moitié des fruits des biens donnés & son habitation dans la maison de feu son mari, à la charge de payer la moitié des charges, la dite réserve est entendue sur les biens de feu son mari sur lesquels les droits de la dite Piot & dont elle a fait ci-dessus donnation sont imposés, se réserve au dit cas la jouissance de la moitié des meubles donnés avec sa garde-robe se réserve au surplus la somme de cent livres pour en disposer en dernière volonté & dans le cas qu'elle n'en dispose la dite réserve demeurera consolidée à la dite donnation, laquelle a été évaluée par les parties & amis d'icelle à la somme de huit cents livres, pour augment le dit Jallu Bessiron futur époux donne de l'autorité de sa dite mère à la dite Ravanat future épouse la somme de trois cent vingt cinq livres, contr'augment la dite future épouse donne de l'autorité de son dit père au dit Bessiron futur époux celle de cent soixante deux livres dix sols, lesquels augment ou contr'augment appartiendront aux enfants qui naîtront du présent mariage & à défaut d'enfants au survivant de l'un d'eux, & pour bagues & joyaux le dit Bessiron futur époux donne de l'autorité de sa dite mère à la dite Ravanat future épouse la somme de soixante livres qu'elle pourra disposer à la vie et à la mort soit qu'il y ait des enfants ou non du présent mariage qu'elle survive ou prédécède son époux. Ainsi convenu entre les parties en ce que la chacune concerne ont passé les obligations soumissions & clauses requises  fait & passé à Grenoble dans un des appartements de Sr.Jean Baptiste Carny Conseiller du Roi receveur particulier des eaux et forêts au Département du haut Dauphiné et a l'époux signé avec les parents & amis ici présents non l'épouse, son père, sa mère, ny la mère de l'époux pour ne savoir de ce enquis & requis, la minute restée au pouvoir de Sallicon le Jeune l'un des nores. soussignés laquelle a été controllée & insinuée à Grenoble le 24 janvier 1754 par le sieur Tournal qui a reçu dix sept livres huit sols y compris quatre sols = signé hébrail  Sallicon notaires